En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Collège au cinéma

Hors Jeu

Par coordo stroch-stpere, publié le vendredi 19 décembre 2014 13:37 - Mis à jour le vendredi 19 décembre 2014 13:37

Jeudi 13 novembre, les élèves de 3èmes O et H sont allés au cinéma Saint Joseph afin de découvrir un film iranien intitulé "Hors jeu"

 

Résumé du film

Le film se passe en Iran lors de la qualification de ce pays pour la coupe du monde de football en 2006. Nous allons suivre un groupe de femmes de caractères différents mais toujours là pour se remonter le moral .Ces jeunes vont essayer de s'introduire dans le stade sans se faire prendre. Vont-elles réussir ? Si elles se font attraper, elles iront à là brigade des mœurs car en Iran, les femmes ne sont pas autorisées à assister aux matchs de foot.

 

 

 

Avis de spectateur

J'ai trouvé ça très intéressant que le collège nous fasse découvrir ce film car c'est un sujet d'actualité. Ce genre de sujet me touche beaucoup et je ne comprends pas parce que ces femmes ont l'interdiction d'assister à un match de foot et vont dans une sorte de prison pour ça, alors que chez nous c'est tout à fait normal et autorisé. Ce film m'a fait découvrir des choses. Je l'ai malgré tout trouvé plat avec un manque d'action et des scènes inutiles.

Marine DEGREZE - 3H

J'ai trouvé que le film "Hors jeu" était un peu ennuyeux et répétitif car le film se déroule toujours dans le même endroit : dans les barrières.

"Le film je croyais qu'il allait me plaire car je suis passionné de foot mais on ne voit quasiment pas de foot"

Je pense que ça manquait un peu d'action mais de voir la discrimination envers les femmes en Iran est intéressant. En résumé ce film m'a moyennement plu.

Romain MOREAU - 3H

J'ai bien aimé le film car ça m'a appris que dans certains pays ça existait toujours cette grande injustice entre les hommes et les femmes et qu'elles prennent des risques pour faire des choses illégales en Iran alors qu'en France c'est légal. Par contre, j'ai moins bien aimé quand les filles restent prisonnières des barrières en dehors du stade car ça devenait long et il n'y avait pas d'action.

Lise ROCHAIS - 3H

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe